Appeler
Menu
Restauration d’ouvrages

Restauration d’ouvrages

Restauration d’ouvrages

La restauration d’ouvrage peut s’appliquer, avec des techniques adaptées, à chaque type de recouvrement de reliure. Que ce soit le cuir, la toile, le parchemin ou encore le papier, chaque ouvrage peut-être remis en état. Voici quelques exemples de restauration par type de recouvrement.

A noter qu’une conservation dans une pièce sombre et ventilée avec un taux d’humidité relative constante aux environs de 45% et une température d’environ 18 ° C optimise la conservation de tous ces supports de recouvrement et du papier.

Parchemin


Le parchemin est une peau animale, principalement de mouton, veau ou chèvre qui subit un tannage à la chaux ce qui lui confère un aspect blanc laiteux. Grâce à cette méthode de tannage cette peau contient une forte charge alcaline. Cette absence d’acidité en fait un matériau préconisé pour la réalisation de reliure de conservation.

Il s’agit donc d’ un matériau vivant et hygroscopique qui, soumis aux fluctuations du taux d’hygrométrie, se contracte ou se détend. Cette caractéristique peut engendrer des dégâts mécaniques sur les reliures comme des fentes au niveau des charnières. Il peut être également la proie des insectes bibliophages ou des micro-organismes (champignons).

Reliure

Cuir

Reliure cuir

Comme le parchemin, le cuir est un matériau qui évolue au cours du temps. Les dégradations peuvent être d’origine mécanique (usure) mais aussi chimiques, inhérentes aux méthodes de tannage et aux mauvaises conditions de stockage. Des agents extérieurs comme des animaux bibliophages, l’eau ou le feu peuvent également être la cause de ses détériorations. Cependant, il arrive jusqu’à nous des ouvrages du moyen-âge avec un cuir dans un état de conservation exceptionnel. Cela est dû principalement à la bonne qualité des peaux et des méthodes de tannages de l’époque.

Ouvrages en toile

Il est également important d’intervenir sur des ouvrages plus récents qui possèdent une valeur importante comme les bandes dessinées ou bien les cartonnages d’éditeur. Ce type de reliure est particulièrement fragile à cause de son mode de fabrication mécanisé. Il est souvent nécessaire de recoudre l’ouvrage et de renforcer le dos avant d’intervenir sur la reliure elle- même. Ce type de reliure n’était pas destiné à un public de collectionneurs avertis mais plutôt à la jeunesse. Il est donc souvent nécessaire de renforcer ces reliures car elles ont pris aujourd’hui une valeur inattendue.

Restauration

AVANT

Restauration

APRES

restauration toile reliure toile
EXEMPLE DE RESTAURATION TOILE